#tease Colloque International Corps Mobiles, 4 et 5 décembre 2017, Maison de la Recherche de Paris 3

 

Le groupe de recherche de l’IRCAV « Mobile Création » a le plaisir de vous annoncer que  la sixième saison de son colloque annuel autour pour thématique « Corps Mobiles ».

Ce colloque souhaite aborder la dimension encorporée (embodiement) des pratiques des terminaux mobiles (du smartphone à la smartwatch en passant par les capteurs connectés et les casques VR de type cardboard) à la fois au plan des usages créatifs ordinaires que des appropriations artistiques de ces outils et applications. La mobilisation du corps est, de fait, peu abordée dans les études portant sur les technologies de communication numériques. Cependant, elle intervient d’une part dans la pratique mobile ordinaire avec une invention de micro-gestes (swiping, scrolling, tapping…) ou un univers sonore spécifique (notifications, vibrations…). Elle s’étend aujourd’hui avec le développement des capteurs connectés mobiles mettant en données la corporéïté et donne lieu à tout un ensemble de jeux de langage modelés par les applications de messagerie mobiles consistant à communiquer de façon de plus en plus minimale (par un reactbutton, un gif, un emoji) son état affectif. En parallèle, les réseaux socio-numériques se virtualisent avec des offres comme la social VR de la plateforme facebook qui passent par l’usage d’un casque couplé à « simple smartphone » à la fois écran et magasin d’applications.

D’autre part, dans les disciplines artistiques de la performance corporelle, des propositions créatives sont réalisées à partir de l’usage d’applications mobiles ou de capteurs connectés. Et de nouvelles expériences corporelles sont également quêtées par des performers d’un genre nouveau comme les body hackers venant s’augmenter d’implants et de puces connectés dont les données sont renvoyées sur des sites mobile et questionnant par ces pratiques l’unicité des humains. De nouvelles matières d’expression artistiques comme les données des corps captés et de nouveaux dispositifs de création et médiation comme les objets mettables, les micro-capteurs mobiles ou les casques cardboard de réalité virtuelle restent ainsi à décrire.

Le numérique mobile des corps et des affects ouvre donc un champ de questionnement d’autant plus considérable que l’usage est massif avec plus de 5 milliard de possesseurs de téléphones mobiles dans le monde (GSMA, 2017).

Le colloque s’organisera autour deux keynotes introductives assurées pour la première journée consacrée aux usages incarnés créatifs ordinaires par Richard Bégin professeur adjoint au département d’histoire de l’art et d’études cinématographiques de l’Université de Montréal autour de ses travaux sur l’image somatique et la mobilographie. Pour la seconde journée, la conférencière pressentie est Susan Kozel, professeure à School of Art and Culture à l’Université de Malmö, spécialiste de la convergence entre philosophie, performance corporelle et mobile. Le colloque se déclinera autour de deux sessions thématiques :

« Techniques des corps mobiles (gestes, notifications, augmentations, usages ordinaires, affectes) et « Performances connectées » (mouvements, captations, datafications) ». Lors de ces deux journées alterneront des présentations de recherche et des ateliers de mise en pratique des problématiques comme par exemple un atelier dansé de captation et re-création à l’aide de différents terminaux mobiles ou un atelier DIY de construction d’un casque cardboard de VR suivant les principes du fablab Creative Tech ICCA en projet.

A bientôt pour la programmation définitive ! #mobcrea6 #corpsmob

Pour l’équipe organisatrice : Laurence Allard, Laurent Creton, Roger Odin, Gaby David.

Laisser un commentaire